AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Alice Haley James { Psycopath, so what ?!

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Alice Haley James { Psycopath, so what ?!   Jeu 17 Nov - 8:14


Alice Haley JAMES


      Âge : 15 ans
      Sexe : Féminin
      Particularité : Alice est une psychopathe qui tue... juste pour tuer, que voulez-vous !
      Race : Mage Noir
      Statut : Neutre



    D'où vient votre avatar ? Kagamine Rin { Vocaloid



Descriptions


    > Description Physique :
    Naturellement, Alice est un personnage agréable à regarder. De taille moyenne, d'une finesse alarmante, quoique relevée par de généreuses formes par-ci, par-là, mais c'est génétique, que voulez-vous. De petits pieds chaussés confortablement dans des chaussures fermées ou ouvertes selon son envie du jour, reliés à des mollets tellement fins qu'on se demande parfois comment elle fait pour tenir debout. Sûrement est-ce dû à son ossature, mais toujours est-il que ses jambes sont étrangement fines. Alarmant, certes, mais ses cabrioles et autres témoignent de da robustesse. De petites cuisses dont la musculature est invisible, quoique présente; ses jambes sont l'élément principal de ses mouvements. Lorsqu'on la voit combattre, elles effectuent un ballet spectaculaire, dont personne n'aurait pu se douter rien qu'en la votant. Au combat, des jbes lui servent à se propulser rapidement, aussi silencieuse qu'une ombre.
    Remonter le long de son bassin pour enfin découvrir le début de ses formes assez développées malgré son jeune âge aurait été assez inutile sachant qu'aucun être ne pourrait prétendre pouvoir caresser sans se recevoir une bonne correction. Un ventre ferme qui résulte de plusieurs années à entretenir sa forme, mais également plat à cause de son régime alimentaire durant ses dernières années à vivre sur Terre. Sept années qui lui avaient forgé un physique à toutes épreuves, et qui au lieu d'améliorer sa santé mentale n'a fait qu'empirer sa soif de sang.
    Des épaules presque frêles et des bras maigres, on peut remarquer que toge cette finesse lui va bien... Une poitrine peut-être disproportionnée par rapport au reste de son corps mais ce n'est qu'une futilité parmi tant d'autres. Mieux vaut trop que pas assez. Trop démontrons qui gêne les mouvements, et il lui arrive de s'en plaindre, parfois. Durant ses accès de lucidité. Ses gestes sont maladroits, si bien qu'on a de temps en temps l'impression qu'elle le fait exprès; sauf que ce n'est pas le cas, bien évidemment. Quel sorte d'abruti se permettrait de s'obliger à être maladroit ? Pour en revenir vers Alice, son cou est droit, ni trop court, ni trop long, orné de quelques accessoires de temps à autres selon son envie.
    La visage de la jeune fille est aussi agréable à regarder que le reste de son corps, si ce n'est plus. Des pommettes saillantes, un teint pâle qui lui va à merveille, accompagné de petits lèvres roses... son visage de poupée pourrait troubler au premier abord. Sa peau semblable à de la porcelaine est un véritable objet de curiosité, et peu nombreux sont ceux qui n'ont jamais désiré y toucher afin de vérifier si elle est semblable à cette porcelaine dont sont faire ces nombreuses poupées décoratives. Ses deux iris d'un bleu océan vous enveloppent dans son univers dès l'instant où son regard croise le votre, et impossible de s'en défaire ! On y discerne une sensation de faux, comme si les sentiments qui y trottaient n'étaient en fait que de la comédie... ce qui est le cas, finalement. Son sourire franc ne l'est plus du tout, et tout ce masque n'est en fait qu'une illusion, destinée à fausser la réalité. En regardant des yeux, il est impossible de deviner ses sentiments réels, qui sont, finalement, peut-être inexistants ?
    Ce visage enfantin, aussi effrayant que celui de ces jouets décoratifs qui fixent un point sans le voir est encadré par des cheveux blonds, brillants et soyeux. Ils ne s'arrêtent pas plus bas que ses épaules, et puisqu'ils ne la gênent pas dans ses mouvements, elle les laisse ainsi. Ornés constamment d'accessoires tels que des barrettes et des rubans, ils lui donnent un petit coté naturellement innocent qui cache, encore une fois, la noirceur de son âme.
    Habillée de vêtements ne dépassant jamais ses genoux, elle ne se sépare pas d'une ceinture où sont accrochées
    Des traits physiques qui parraissait uniques, et pourtant... Elle ressemble trait pour trait à sa chère sœur jumelle, Haley Alice James. Une ressemblance frappante, qui porte à confusion tout leur entourage, qui est bien incapable de faire la différence entre les deux adolescentes. Seulement, l'expression du visage fausse ce tableau sensé être identique. Si on voit au visage d'Haley une personne réfléchie, on aperçoit la folie qui anime sa jumelle... cependant, il leur arrive d'avoir les mêmes expression faciales et personne ne peut prétendre pouvoir les différencier l'une de l'autre. Atout dont elles n'hésitent pas à se servir, bien évidemment.


    > Description Mentale :
    « Les psychopathes naissent avec des caractéristiques psychologiques particulières comme l'impulsivité ou l'absence de peur, qui les conduisent à chercher le risque et les rendent incapables d'intégrer les normes sociales. Par opposition, les sociopathes ont un tempérament plus réglé; leur trouble de la personnalité tient davantage à un environnement social défavorable. »
    Si Haley James est appelée "sociopathe"; Alice, elle, fait partie de la catégorie des "psychopathes". Il lui est donc impossible de faire la différence entre le bien et le mal, ce qui laisse à penser que ses meurtres n'ont aucune réelle signification à ses yeux.
    Évidemment, elle a un tempérament impulsif, agit sur des coups de tête, sans penser une seule fois aux conséquences de ses actes, parfois anodins, mais très souvent fatals pour ceux qui se trouvent en sa compagnie, si ce n'est sa sœur. Alice est un personnage incontrôlable, puisque se plier aux règles est formellement rayé de son esprit. Guidée par elle-même, une seule personne parviendra à la raisonner, et ça ne changera jamais. L'exception qui confirme la règle, Haley Alice James, la jumelle sociopathe de cette folle. Leur complicité est sans borne, et l'incident dans la demeure familiale n'a fait que souder leur lien à jamais; rien ni personne ne pourrait jamais stopper les deux blondes, enfermées dans leur bulle hermétiquement fermée au monde extérieur. Aussi, Alice ne ressent pas la peur... sentiment qu'elle n'a jamais ressenti, et qu'elle ne ressentira sans doute jamais. Cette particularité représente des avantages, comme de nombreux inconvénients, mais puisqu'elle s'en fiche, ce n'est pas bien grave.
    Sa psychopathie n'est que renforcée par de nombreux troubles mentaux. Paranoïa, schizophrénie -qui ne signifie pas forcément dédoublement de la personnalité, TOC, hallucinations, crises de somnambulisme fréquentes... beaucoup de petites choses qui ne font qu'aggraver l'équilibre mental quasi-inexistant de la jeune fille. Ces nombreuses maladies provoquent en elle une vision de la réalité complètement faussée, mais étant née ainsi, elle visionne les choses à sa façon, complètement dans sa bulle. Parler aux lapins est normal, et les canaris sont bleus. « Pardon ? Mais c'est vous qui êtes fous ! » répète-t-elle à qui veut l'entendre.
    La nuit, il n'est pas rare de l'entendre rire, crier ou encore sangloter, sans raison apparente. Ces crises de somnambulisme, elle les justifie par la faute des Farfadets, qui viennent l'embêter au lieu de trouver leur or. Pour les faire fuir, elle ouvre les fenêtres ou les portes, en fonction de son inspiration du moment, sûrement.
    Lunatique, Alice ne montre pas de sentiments fixes, à croire qu'elle n'en possède pas. Elle peut rire sans joie, pleurer sans tristesse, s'énerver sans colère... ses réactions ne sont pas logiques. Personne, pas même elle, ne sait ce qu'elle ressent réellement. On la voit changer d'humeur à une vitesse vertigineuse, pouvant passer des pleurs aux rires, de la colère à la tristesse inconsolable. Beaucoup de sentiments sont exprimés sur son doux visage, mais il est impossible de déterminer quelles sont ses véritables pensées. Un personnage bien étrange que voilà, et pourtant...
    Ses attitudes assez gamines donnent l'impression qu'elle est complètement idiote, mais on se doute bien vite qu'elle est loin d'être aussi stupide qu'elle n'en a l'air, bien au contraire. Heureusement pour elle, Alice a la chance de posséder Haley. Sa chère sœur qui l'aide à survivre dans un monde trop dur pour son esprit, la guidant dans tous sespas sans pour autant commander ses pensées. Haley est la seule personne qui a sa place dans le cœur d'Alice, et à qui elle ne pourrait se résoudre à faire du mal, malgré sa soif de sang. Faire couler le liquide écarlate n'est pas un problème pour elles, et on pourrait meme qualifier cela de plaisir. Faire du mal, s'amuser... des vocations bien étranges pour des adolescentes d'à peine quinze ans.
    Aussi, Alice est légèrement pyromane sur les bords, et inutile de préciser que la capacité d'invoquer son bazooka a été une pure joie pour elle.



Histoire


    >Histoire :
    « Un rire satanique s'échappe de cette pièce éclairée par une simple lampe halogène. Les murs de la chambre, habituellement d'une blancheur immaculée, sont aujourd'hui couverts d'un liquide écarlate dont l'odeur âcre ne fait que renforcer cette ambiance macabre. Six corps allongés au sol, éventrés de la pire manière qu'ils soit et au milieu, deux adolescentes d'une quinzaine d'années. Leur ressemblance laisse penser qu'il s'agit de deux jumelles; l'une est adossée au mur, le teint blafard et une expression satisfaite sur le visage, et l'autre est assise à genoux devant elle, les traits déformé par la folie. Leurs vêtements et leurs mains sont couverts de sang, mais elles ont l'air heureuses. La folle ramène une de ses mèches derrière son oreille et sourit de toutes ses dents.

      — Tu as vu, ils ont arrêté de faire du bruit !
      — Oui Alice... comme Papa et Maman. C'est mieux, non ? répond sa jumelle en tentant de sourire malgré la douleur.
      — Bien sûr, Haley ! Tu as encore mal ?
      — J'ai encore mal, mais ça va aller...
      — Et si je demande, comme cadeau, que tout disparaisse, tu iras mieux ?
      — Je ne sais pas, Alice... peut-être, non ?


    Sa sœur acquiesce, lui prend la main et sourit de plus belle. Les murs tachés de sang disparaissent tout comme les corps qui jonchent le carrelage de l’hôpital, ne laissant plus que les deux adolescentes au centre de cet espace d'une blancheur immaculée.

    ¤ Flash Back ~

    13 Novembre 1996. C'est en ce soir présumé maudit que virent le jour Haley et Alice James. Deux jumelles promises à un avenir confortable, dans la mesure où la J-Corp -entreprise que dirigeaient leur parents- était à son apogée. Enfin, c'était sans compter le fait qu'Haley et Alice étaient toutes deux victimes de sérieux troubles mentaux.
    Au départ, personne ne se douta de rien, les fillettes étant beaucoup trop jeunes pour qu'on se pose des questions sur leur équilibre psychologique. Les huit premières années de leur vie de princesses se déroulèrent parfaitement. L'intelligence rare dont Haley faisait preuve et la curiosité sans bornes d'Alice firent la fierté de leurs parents, qui n'avaient aucune idée de l'horreur qu'ils allaient vivre.

    28 Octobre 2004. La famille James dîne dans l'énorme salle à manger. Tout semble se passer pour le mieux, jusqu'au moment où Alice décide de quitter la table pour faire un tour dans la cuisine, sans raison apparente. Les parents la laissent faire, et elle est vite rejointe par sa jumelle. Tout aurait pu, aurait dû se dérouler le plus normalement possible. Cependant, il y eut ce cri, le cri du chat, suivi du rire d'Alice. Les parents s'étaient empressés de se rendre dans la pièce où se trouvaient déjà leurs enfants, pour découvrir avec horreur leurs filles assises au sol. Ce sol couvert de sang. Le sang du félin qu'Alice tenait dans ses bras, égorgé sans aucune forme de procès, bercé désormais par celle qui semblait être son bourreau. La mère pousse un cri strident, qui arrache une réaction de la part d'Haley, qui lui intime de de taire. Le hurlement incontrôlé de sa génitrice perdure, et c'en est trop pour la blonde qui lui ordonne de se taire, son cri résonnant dans les crânes des parents comme une malédiction.

      — Silence Maman... À moins que tu ne veuilles rejoindre le chat ? continue-t-elle d'une voix posée, un sourire innocent accroché aux lèvres.


    Ce soir, le sourire d'Haley James était plus effrayant que jamais. La mère porte la main à ses lèvres, puis prend la fuite, suivie de son mari. Ils ont enfin compris que leurs enfants étaient nées sous le signe du Diable. La nuit du 28 Octobre prit alors une couleur écarlate dans le Manoir James.

    29 Octobre 2004. Les voisins, alarmés par les hurlements qui avaient animé la nuit du 28 au 29 décidèrent d'alerter les autorités britanniques, qui découvrirent avec effroi l'interieur du manoir. Des trainées de sang tapissaient les murs, et des morceaux de corps appartenant au couple James jonchaient le sol du manoir, dans toutes les pièces. Tous avaient l'impression de nager en plein cauchemar, et ce fut avec un étonnement commun qu'ils découvrirent les fillettes endormies dans le salon, leurs vêtements maculés de sang et une expression satisfaite sur le visage. Les policiers prirent les deux filles avec eux et les conduisirent à l'hôpital le plus proche, croyant tout d'abord que la famille James avait été victime d'un attentat. C'était sans compter les analyses qui dévoilèrent une absence totale de blessures. On fit vite le lien entre la fragilité mentale des jumelles et le meurtre de sang-froid dont avaient étés victimes leurs parents. Alice et Haley furent toutes deux placées dans un hôpital psychiatrique. Beaucoup pensaient qu'on pouvait encore faire quelque chose pour elles, et d'autres affirmaient que c'était peine perdue. Âgées seulement de huit ans, elles avaient commis leur premier meurtre, et ce ne fut malheureusement pas le dernier.

    En sept années passées dans l'hôpital, elles commirent vingt-trois homicides, à intervalles irréguliers. Enfermées toutes deux dans leur bulle, personne n'était parvenu à s'y immiscer, puisqu'elles fermaient hermétiquement leur esprit au commun des mortels. Alice voua une grande admiration pour les flammes, et cette admiration tout à fait anodine finit par muter en pyromanie. L'intelligence d'Haley ne fit qu'augmenter au fil des années, et aux yeux du service soignant, ces enfants allait finir par devenir un véritable obstacle pour l'équilibre de l'hôpital, et se débarrasser d'elles sembla être une option positive, pour tout le monde. Cependant, personne ne put de résoudre à assassiner ces gamines de douze ans, alors ils attendirent. Peut-être trop longtemps. En attendant, elles tuèrent encore et encore, jusqu'à arriver au compte final de vingt-trois assassinats.

    13 Novembre 2011. Quinzième et dernier anniversaire des jumelles James. La journée s'était passée magnifiquement bien, puisqu'on les avait laissées tranquilles dans leur chambre. Rien n'était jamais mieux pour elles que les moments qu'elles passaient à deux, sans ces gens en blouse blanches qui leurs posaient sans cesse des questions.
    La soirée prit une tournure qu'aucune des deux n'avait su prédire: Haley fut empoisonnée. Un poison avait été injecté dans son verre, et celui qui avait désiré sa mort n'en avait pas choisi un qui l'achèverait rapidement, non. Sa mort fut souhaitée lente et douloureuse, et elle s'écroula sous les yeux paniqués de sa sœur. Elles furent rejointes par les infirmiers, alertés par les cris d'Alice, et Haley fit vite le lien entre le corps médical et son empoisonnement. Elle avait beau être jeune, la sociopathe était loin d'être stupide, bien au contraire. On avait tenté de se débarrasser d'elle, car si elle venait à disparaitre, Alice ne survivrait pas. Les infirmiers en service firent mine de la soigner, mais elle n'était pas dupe. Alors, elle ordonna à Alice de tous les tuer, simple vengeance de sa part, sachant qu'Alice se ferait un plaisir de les éliminer si elle savait que la cause de la douleur de sa jumelle venait d'eux. La pyromane s'exécuta avec joie, se servant de tout ce qu'elle avait sous la main. Instruments de soins comme couverts, elle fit un véritable massacre. Ce soir encore, la nuit prit la couleur du sang.

    ¤ Fin du Flash Back ~

    Tout a disparu. Les jumelles James se tiennent assises au milieu de nulle part, comme si le temps s'était figé. Il n'y a rien autour d'elles, tout est blanc, leurs vêtements sont encore ensanglantés et la douleur d'Haley a disparu. Une arcade dorée apparaît devant elles dans un halo lumineux, en même temps qu'une adolescente aux cheveux mauves. Elle leur tend la main, et Alice serre un peu plus celle de Haley dans la sienne, comme intriguée par cette apparition.

      — Haley, c'est une fée ? On aura droit à trois vœux pour notre anniversaire ?
      — Je pense, oui. Viens, on va la voir.


    Haley ne croit pas ce qu'elle voit. Rien n'est rationnel, aucune logique... Elle se lève néanmoins sans aucune difficulté et entraine sa sœur en direction de la jeune fille et lui saisit la main. Le décor blanc se transforme alors en un paysage magnifique, et aucune des deux sœurs ne de doute dans quel genre d'aventure elles se sont embarquées.

    Beaucoup de temps passa, mais aucune des deux ne s'en aperçut. Leur croissance s'était stoppée à leurs quinze ans, date de leur disparition dans le monde des mortels. Elles découvrirent bien vite l'existence du Fushigi Yume, lieu dans lequel elles étaient tombées malgré elles. Elles s'y installèrent, tout d'abord dans un petit appartement, puis trouvèrent l'existence de leurs pouvoirs. La noirceur de leurs âmes décida de faire d'elles deux Mages Noirs, capables de créer des illusions. La presque mort d'Haley fut sans doute à l'origine de leurs connaissances dans le domaine des poisons, qu'elles savaient fabriquer naturellement. Le dernier pouvoir d'Alice fut lié à sa pyromanie, puisqu'elle se découvrit la capacité d'invoquer un bazooka dont le calibre variait en fonction de ses envies et surtout de son énergie. Ces trois pouvoirs leur donnèrent une parfaite harmonie dans leur occupation favorite: le meurtre. Elles décidèrent donc de proposer leurs servies aux habitants du Fushigi Yume, passant du stade d'adolescentes détraquées à tueuses à gages, toujours aussi folles. Leur "métier" les rémunérait bien, et ce fut ainsi qu'elles troquèrent leur petit appartement pour un vieux manoir en très bon état. Leur nouvelle vie leur plaisait, bien plus que l'ancienne car au moins, elles pouvaient rester toutes les deux en permanence... »



Pouvoirs, capacités & Armes


    > Pouvoirs & Capacités :
    • Création d'illusion
    • Création de poisons en tout genres
    • Invocation d'un bazooka à calibre changeant


    > Armes :
    • |
    • |



En dehors du Rp


    > Prénom/pseudo : Kaori !
    > Comment as tu connu le forum ? Baaah... Partenariat avec Prodiges Pensionnat ?
    > Comment trouves-tu le forum ? Le contexte est cool, j'attends d'avoir un avis concret sur les membres avant de juger ~
    > As-tu trouvé le Code? Validé par Alice G.


Dernière édition par Alice H. James le Lun 21 Nov - 8:03, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alice G. Rainsworth
Coeur du Fushigi Yume
♥ Coeur du Fushigi Yume ♥
avatar

Messages : 140
Date d'inscription : 20/09/2011

「Informations」
Âge: 15
Capacités:
Autres Informations:

MessageSujet: Re: Alice Haley James { Psycopath, so what ?!   Jeu 17 Nov - 8:24

    Bienvenue sur le forum Alice *-*

    Bonne continuation pour ta fiche ~

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fushigi-yume.forumgratuit.be
H. Alice Jefferson
Angel of Illusions
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 26/09/2011
Age : 20
Localisation : Quelque part où tu n'es pas ~

「Informations」
Âge: 17
Capacités:
Autres Informations:

MessageSujet: Re: Alice Haley James { Psycopath, so what ?!   Ven 18 Nov - 4:42

    Hello Miss!
    Je te souhaite la bienvenue sur le fow' et une bonne continuation pour ta fiche ^^
    Si tu as des questions n'hésite pas ^^


Dernière édition par Kelly Brook le Lun 16 Avr - 10:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
K. & K. Fey Skywalker

avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 28/09/2011
Age : 21
Localisation : 404NOTFOUND Error error erro...

「Informations」
Âge:
Capacités:
Autres Informations:

MessageSujet: Re: Alice Haley James { Psycopath, so what ?!   Ven 18 Nov - 5:09

Bienvenuuue~
Vive Rin è_é
Breeef, bonne chance pour la suite, j'adore ton kit x)

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alice Haley James { Psycopath, so what ?!   Dim 20 Nov - 6:30

    Ma soeureeeeette! <3
    Comment ta fiche elle gère même si l'histoire est pas finie!8D
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alice Haley James { Psycopath, so what ?!   Dim 20 Nov - 12:35

Merci à tous !

J'ai terminé ma fiche !
Dis-moi Haley si quelques trucs te plaisent pas... et j'espère que tout va bien. >< J'avoue que j'ai bâclé la fin de l'histoire -on le sent bien, je sais- et je m'en excuse, mais là je suis complètement dead. X_x
Revenir en haut Aller en bas
Alice G. Rainsworth
Coeur du Fushigi Yume
♥ Coeur du Fushigi Yume ♥
avatar

Messages : 140
Date d'inscription : 20/09/2011

「Informations」
Âge: 15
Capacités:
Autres Informations:

MessageSujet: Re: Alice Haley James { Psycopath, so what ?!   Lun 21 Nov - 8:09

    Tout est parfait, je déprime une fois de plus avec les pavés de textes que les gens arrivent à faire et tu es validée ~

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fushigi-yume.forumgratuit.be
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alice Haley James { Psycopath, so what ?!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Alice Haley James { Psycopath, so what ?!
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LA BEAUTE DU MAL de Rebecca James
» James Arthur Paintin [steward du capitaine]
» Alice, Eo et bibliothéque de la jeunesse
» Le dernier des Mohicans (James Fenimore Cooper)
» James Herriot : Toutes les créatures du Bon Dieu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fushigi Yume :: 「Old」Archives-
Sauter vers: